Go Sport en redressement judiciaire : quel avenir pour l'enseigne ?

Depuis fin janvier, l’actualité sportive fait vent du groupe Go Sport qui est en redressement judiciaire, une procédure qui concerne toute entreprise en situation de cessation de paiements. Les employés de Go Sport attendent désormais la décision du tribunal de commerce de Grenoble quant à leur avenir professionnel. Changeons un peu des paris sportifs, et voyons ce qu'il en est.

1 Unibet-be
  • Nombreuses cotes boostées
  • Service client haut de gamme
  • Une application mobile efficace
2 bet777-be
  • Matchs diffusés via Channel 777
  • Large gamme de paris sportifs
  • Nombreuses méthodes de paiement
3 Zebet-belgium
  • Large gamme de paris
  • Des options innovantes
  • Une appli mobile efficace

La renonciation d'Hermione People & Brand

Récemment, la maison-mère de Go Sport, Hermione People & Brand, appartenant à l'homme d'affaires bordelais Michel Ohayon, a annoncé qu'elle renonçait à présenter un plan de continuation. Cette décision a soulagé les salariés du groupe, puisque HPB avait prévu de fermer 15 magasins.

Les offres de reprise à l'étude

Le tribunal de commerce de Grenoble a étudié, ce mardi 18 avril 2023, les différentes offres de reprise du groupe isérois Go Sport. Parmi la vingtaine de dossiers en lice, deux candidats se détachent :

  • Intersport France
  • Sports Direct, filiale du groupe britannique Frasers

Le nom du repreneur sera connu à l'issue du rendu du délibéré, le 28 avril 2023.

Le retrait d'HPB et les espoirs des salariés

go sportgo sport

Le tribunal a pris acte du retrait de HPB, propriétaire de l'enseigne sportive. Les salariés de Go Sport placent désormais leurs espoirs dans les offres de reprise de Sports Direct et Intersport.

"La décision du tribunal de commerce de Grenoble, attendue le 28 avril 2023, sera déterminante pour l'avenir de Go Sport et ses employés."

Quel avenir pour Go Sport ?

La décision du tribunal de commerce de Grenoble quant au repreneur de Go Sport est attendue avec impatience par les employés du groupe. En attendant, plusieurs questions se posent :

Quelle stratégie sera adoptée par le futur repreneur ?

Les offres des deux candidats principaux, Intersport France et Sports Direct, laissent entrevoir des stratégies différentes en termes de développement et de positionnement sur le marché du sport.

Quelles conséquences pour les salariés et les magasins Go Sport ?

En fonction du choix du repreneur, le nombre de fermetures de magasins et l'impact sur les emplois pourraient varier. Les salariés espèrent que la reprise leur permettra de conserver leur emploi et de relancer l'activité de l'enseigne.

Comment Go Sport pourra-t-il reconquérir sa clientèle et regagner en compétitivité ?

Face à la concurrence croissante et aux nouveaux modes de consommation, le futur repreneur devra mettre en place des actions pour redorer l'image de Go Sport et attirer une nouvelle clientèle.

Une décision cruciale pour l'avenir de Go Sport

La décision du tribunal de commerce de Grenoble, attendue le 28 avril 2023, sera déterminante pour l'avenir de Go Sport et ses employés. Le choix du repreneur influencera les orientations stratégiques de l'enseigne et son positionnement sur le marché du sport. Les salariés espèrent que cette nouvelle étape permettra à Go Sport de repartir sur de bonnes bases et d'assurer la pérennité de l'entreprise.